Poemes romantique damour 2014

Poeme d'amour court, poeme romantique, petit belle poeme, poeme romantique d'amour, poeme pour amoureux, une poème d'amour

 


Je t'aime de travers parce que je suis un détraqué du cœur de naissance. Les médecins m'ont formellement interdit de tomber amoureux, mon horloge cœur était trop fragile pour y résister. J'ai pourtant mis ma vie entre tes mains, parce qu'au-delà du rêve, tu m'as donné une dose d'amour tellement forte que je me suis senti capable de tout affronter pour toi.

Poeme romantique

Je l'ai aimée dès la première minute, pour un tout, pour un rien : un sourire mélancolique, un regard cristallin, une façon particulière de chasser ses cheveux derrières l'oreille, en tournant la tête comme dans un ralenti. Puis j'ai aimé chacune des inflexions de sa voix, son intelligence, son humour, le recul apparent qu'elle avait sur son physique. Par la suite, je l'ai aimée pour chacune de ses failles secrètes, pour son mal de vivre, pour ses blessures sous sa côte de maille. Pendant quelques mois, nous connûmes un bonheur insolent qui nous projeta jusqu'aux plus hautes sphères : celle des moments suspendus, de l'excés d'oxygène et des vertiges.

Poeme d'amour

E l'ai tellement dit, mais cette fois-ci, c'est pour de bon, tu as choisi. Tu as préféré ta vie de con,le bonheur nous aurait ennuyé. On crèvera chacun de notre côté. Maintenant j'entends de toute part tes histoires où je ne suis plus en vedette, tes déconvenues ou tes conquêtes, et quand je parle de nous au passé, on me rit au nez... Parce que je dis "nous". Ils ont raison.

Poeme romantique

Qu'est-ce que j'aime le plus chez elle ? En numéro un, je mettrais ses sourcils. Elle a de très jolis sourcils. Très bien dessinés. Le bon dieu devait être inspiré ce jour-là. En numéro deux, ses lobes d'oreilles. Parfaits. Ses oreilles ne sont pas percées. J'espère qu'elle n'aura jamais cette idée saugrenue. Je l'en empêcherai. En numéro trois, quelque chose de très délicat à décrire... En numéro trois, j'aime son nez ou, plus exactement, les ailes de son nez. Ces deux petites courbes de chaque côté, délicates et frémissantes. Roses. Douces. Adorables. En numéro quatre...

Poeme romantique

Si j'avais pris le temps de réfléchir un
Peu, j'aurais compris que ma dévotion
Pour clara n'était que source de
Souffrance. Mais je ne l'adorais que
Plus, à cause de cette éternelle stupidité
Qui nous pousse à nous accrocher à
Ceux qui nous font du mal.

Poeme d'amour

Je l'aime, toujours, tout le temps, à en crever. Je l'aime endormie ou déprimée, je l'aime même cokée, abrutie, dégradée. Elle réussissait, je ne sais pas comment, à rester si pure dans les situations les plus dégradantes que j'avais envie de me mettre à genoux devant elle.

Poeme romantique

J'ai aimé follement un homme qui est parti...
Sans un mot. Sans une explication. Sans même
Se retourner. Un homme drôle, raffiné, cultivé, séduisant, rapide, puissant. Un homme qui voulait être le roi du monde et dicter sa loi.
Sa loi d'homme. Et moi, je croyais que je serais
Sa reine. Pour toujours... Je ne veux plus jamais aimer un tel homme, jonathan. Plus jamais

Poeme d'amour

L'amour. L'âââmoûûûr. Ils n'ont que ça en
Tête, en langue, aux yeux, au fion. L'amour
Est à la fois la question et la solution. L'alpha
Et l'oméga. La réponse universelle. La guérison de tous les maux... Comme si l'amour ne portait pas sa part d'ombre, son ambivalence, sa haine cachée, sa destructivité dévorante...

Poeme romantique

On dit que, dans un couple, il y en a toujours
Un qui souffre et un qui s'ennuie : je crois
Qu'il vaut mieux être celui qui souffre,
Car il ne s'ennuie pas, alors que celui
Qui s'ennuie souffre aussi.

Poeme romantique

J'ai vécu des trucs terribles, souffert, trimé, mordu la poussière, j'ai été vaincu et humilié, roulé dans la boue, largué, laissé pour compte, mais jamais, non, jamais rien ne m'a demandé autant d'efforts que de ne
Pas t'appeler. Claire, personne ne saura jamais comment il me fut difficile de simplement ne pas te téléphoner. Arrêter d'aimer, c'est encore pire
Que d'arrêter de boire.

Poeme d'amour

Et ça me rappelle tous ces moments durant lesquels je voulais t'enlacer et t'embrasser, mais tu l'ignorais et je faisais semblant que tout allait bien, mais en fait, c'était insupportable. Et je me souviens de tous ces matins où je te trouvais magnifique avant même que tu ne sois maquillée et j'étais blessé, parce que je savais que je ne pourrais jamais te le dire mais ça valait la peine d'être là rien que pour te regarder.

Poeme romantique

Certains disent qu'on reconnaît le grand
Amour lorsqu'on s'aperçoit que le
Seul être au monde qui pourrait vous
Consoler est justement celui
Qui vous a fait mal.